(+237) 699 53 76 94 / (+237) 679 83 24 74 contact@ciford.com

 

La ville de Bertoua a abrité le 26 avril 2017 l’atelier de lancement officiel du Projet d’appui à l’autonomisation économique et la sécurité alimentaire par le développement des filières de production piscicole, de manioc et du bananier plantain (Paaesa) dans trois communes (Bertoua 1er, Mandjou, Ketté) de la région de l’Est–Cameroun.

Le Paaesa-Est est mis en œuvre par l’ONG Ciford (Centre d’Information de formation et de recherche pour le développement). D’une durée de trois ans et d’un montant total de presque 700 000 euros (plus de 450 millions de FCFA), le projet est soutenu par l’Union européenne (UE) avec une enveloppe d’environ 620 000 euros (plus de 400 millions de FCFA).

« A travers cet appui, l’UE témoigne de l’importance qu’elle accorde au développement des zones rurales en général et, en particulier, à la relance de l’économie dans la région de l’Est. Région qui est confrontée à de grands défis structurels de développement, et doit aussi répondre à ceux liés à l’accueil des réfugiés centrafricains. », a déclaré l’ambassadeur, chef de délégation de l’Union européenne au Cameroun, Françoise Collet.

A la suite du diplomate, le secrétaire exécutif de Ciford, Samuel Tangou, a indiqué que, l’agriculture qui est la première source de revenus des ménages ruraux de la région de l’Est fait face à de nombreuses contraintes. Ainsi, Ciford et ses partenaires (Apdra et Radec), avec ce soutien de l’Union européenne, apportent leur contribution pour améliorer la productivité de l’agriculture et de la pisciculture et renforcer les moyens d’existence des ménages.